Back on track !!

Publié le 15 Février 2014

Fin octobre 2013, pour les dix ans en Savoie, le gâteau d'anniv a le gout dégueu du plâtre... Ras le bol de la 2CV en kit et autres conneries ?? Altayta te propose maintenant le grimpeur en kit. Mon dieu tu te dis, il a déjà perdu la raison au bout de cinq jours de convalescence. C'est pas faux car j'avoue avoir visionné malibu shark attack en vod: 2,99 € pour un tel film, c'est un véritable scandale, je tenais à le signaler. Bref ...

Tout avait bien commencé, une rtt, du presles, une belle voie, du soleil. Une superbe L1. L2, c'est la chute, une petite chute classique comme on en prend tant mais le pied tape et craque. Ce craquement sec et indolore, je le connais malheureusement trop bien. Quand tout s'arrête, je ne suis pas surpris de voir ma cheville droite complètement dézinguée: la rage et la tristesse se mélangent. Toutes les souffrances de la jambe gauche remonte à la surface et notamment cette fameuse descente de l'aigle avec la sensation à chaque pas d'avoir la cheville transpercée par des aiguilles (mode marseillais off).

Back on track !!

Et la descente de l'aigle, c'est un chouya plus long que celle du manoir pour aller chercher sa pizza chez Angelo. En attendant l'hélico, je me dis que c'était la dernière que je grimpais. Pourtant, depuis le quasi décès de ma cheville gauche, on ne pourra pas me reprocher de prendre des risques. Sacré coup au moral ...

 

Monsieur Pellissier met en pratique ses cours de sauvetage et me mouline au sol. L'EC145 arrive et se place, l'autre Guillaume parait insensible au rotofil géant calé à un mètre de lui. Le pilote lui est moins serein. Rapidement pris en charge, ça va un peu mieux jusqu'à rencontrer un premier docteur qui veut réduire la luxation à l'ancienne avec moi comme spectateur. Putain, tu veux pas non plus que je le fasse moi même ? Merde mais j'ai attérit dans rambo !! Finalement anesthésié, le chir replace l'os par la technique dite du "démonte pneu", ça ne s'invente pas. Quelques mois pour se reposer et se poser quelques questions métaphsysiques dont seuls les grimpeurs et montagneux peuvent aprécier toute la portée ...

Back on track !!
Back on track !!

... 4 mois plus tard, la patte semble un peu plus à même de supporter les activités assez peu calmes de son propriétaire. Comme elle s’était bien habituée à rien foutre et à regarder des films débiles, ben elle couine un peu quand il s’agit de mettre des coups de latte dans la glace ou de skier. Back on track donc. El Morelli, l’homme à la modestie et l’hospitalité sans limites propose d’étrenner la croupe de la poufiasse. Sachant que tout Grenoble lui est passé dessus, je suis assez serein sur la difficulté du 4+. Qui plus est, car en cascade, la chute est interdite, ce qui empêche donc l’appréhension de la chute ! CQFD. Un raisonnement de génie qui ne prend pas en compte les coulées de purge …

Back on track !!

Bref, les deux premières longueurs sont pliées avec les sens en éveil et des ancrages assez virils. Reste alors un zoli 50 mètres raide et taillé : une formalité, un bon point pour la suite de la saison même si cet hiver est scandaleusement chaud. Le lendemain, c’est ski à la Grave. Un endroit bizarre où les gens ont des skis bizarres. Ici on parle décimètre au patin et je peux te dire qu’en dessous de un, tu passes pour un skieur de fond. Tout ce petit monde est pendu aux lèvres d’un oracle qui dit des trucs bizarres ; «premier tronçon ouvert», «deuxième tronçon ouvert», «risque 4» etc…

… Autant dire qu’ici et plus qu’ailleurs, j’ai pris cher. Impossible de suivre le rythme, au bout de la première descente, c’est l’explosion totale. Je me sens comme Gégène dans le 6c ou webmontagne avec trois R et quatre T au scrabble. Mais rendons à César ce qui est à César, sur des skis, les deux loustics sont proprement imprenables. Un café plus tard, je reprends un tour. Le soleil est là, les cuisses un peu plus, on est tout de suite mieux, la banane revient.

Back on track !!Back on track !!

Allez, viens refaire un petit run ?!

Back on track !!

Mais quel plaisir de sentir la machine re-fonctionner et les projets re-germer … Back on track baby !!

Rédigé par Fabrice

Repost 0
Commenter cet article

Jeremy 20/02/2014 15:14

Putain une Maj!
Shark attack ? Ben tu t'es pas ennuyé mon salaud ! trop bon !
Moi aussi j'ai du me faire bouffer la lèvre par un requin, 4 points de suture et un bout de bois à la place de la lèvre pendant une semaine.

webmontagne 15/02/2014 22:23

Putain de Scrabble, vraiment pas un jeu pour moi et pourtant j'aime ça !
Alors qu'inversement le ski ne sera jamais mon activité préféré alors que je me débrouille pas trop mal avec deux lattes au pieds ;-)

Mr Claudon, bien démente cette maj ! Seul bémol l'intro... Mais en faisant le guide pour deux Guillaume dès la reprise on ne pressent que du très bon pour la suite !