Ice fall connexion

Publié le 19 Février 2015

La glace raide, une assuétude bien plus puissante que n’importe quelle autre activité verticale. Un peu comme mettre le nez dans Game of Thrones et se taper l’intégrale en un mois. Et pourquoi cela ? Primo : la structure, la raideur : envoûtantes. Secondo la période toujours trop courte, haletante. Le cocktail est bigrement addictif, tant et si bien qu’on devient rapidement insensible à des trucs comme se lever à 5h du mat ou se prendre des seaux de flotte à 0°C sur la courge. De vrais camés, hypnotisés par tous ces dards bien dodus ...

Et puis c’est pas le tout, mais tu t’es quand même tapé moultes séances ultra-chiantes de muscu/conti. Et même du dry à Saint-Sat bordel. Là pour le coup, c'est plus l’intégrale de plus belle la vie. Bref, tout ça pour dire qu’en février, le glaciériste, il est pas là pour acheter du terrain : money time oblige ! Alors JB, prends donc tes monics et fait chauffer le scénic: y a cascade là ! (Au fait, oublie pas le baudard et les crampons ;)

Ice fall connexion

Un énième lautaret plus tard et pan, direct dans Hiroshima. Un 5 de référence, un 5 qui a marqué l'histoire de la glace française. En plus cette année, pas vraiment en solde l'affaire, de quoi me faire regretter le pécher d'orgueil de la veille: "Pouah du 5, je peux bien reprendre un verre …". Ben tiens donc: structure fine et légère, brochages pas évidents, je décuve assez rapidement mais ne tarde pas à retrouver mes marques. A force de pratiquer, on commence à vraiment sentir la matière glace à travers nos pioches et nos crabes : la qualité d’un ancrage, l’évaluation de la solidité de cette broche à plus ou moins 75 grammes. Et puis on arrive aussi à mieux la lire, à deviner les crochetages, comme cette main qui vient chercher naturellement une prise. C’est tout un art mais c'est somme toute pas évident à expliquer.

Ice fall connexion
Ice fall connexion

Le lendemain, nous jetons notre dévolu sur une autre belle classique: la directe de l'arc de cercle à Fressinières. Assurément une belle ligne mais victime du peu de condis générales dans l’Alpe, ça bouchonne grave dans le crux. Au bout d’une heure trente, je ne tiens plus en place. Quand soudain, ma motivation est légèrement refroidie par ce jeune pyrénéen prenant un magnifique tir. Le voir pendu sur la corde sans bouger m’a glacé le sang. Heureusement, plus de peur que de mal. Petit rappel aussi, ce sport est dangereux, il faut quand même engager la viande même si la marge est sensée nous garder loin de cette zone accidentogène. Et c’est bien là la différence fondamentale avec la varappe spitée. Allez, à mon tour de me frotter à ce 5 humide à souhait. Summit et encore une chouette ligne. Ces bonnes conditions ne tardent pas à attirer l'animal ... qui possède un temps libre capable de faire passer l’espace sigma du CEA pour celui de Foxcom.

Ice fall connexion

Donc maître Francois-Xavier, par l'odeur de la bugne alléché nous tint à peu près ce langage. "Si votre paire de bras se rapporte à votre superbe gore-tex alors au grade 6 des viollins nous irons grimper !" Il n’en fallait pas plus pour nous corrompre … Banco ! Au pied de la bête, l’hésitation et l’excitation sont plus que palpables. Y va Y va pas ??… Putain, c’est un 6 sur le topo, un grade 6 ! Une barre mythique, comme à la perche !! Une barre qui permet vraiment de parler de glace raide. Si le fiston les enfile comme des perles. De mon côté, on est plus sur une approche Jean-Claude Dussienne de la chose : sur un malentendu, ça pourrait peut-être éventuellement marcher. Dans le doute, je le laisse donc y aller. Le truc est randonné en dix minutes (pour les non avertis, c’est rapide) et voilà que le coach descend en rappel: verdict : up to me ! Régalade totale même si c’est les soldes : que c’est bon d’être pendu sur les pioches, de claquer des écarts, de fermer le bras dans ce petit pas en dévers plein gaz. Encore un bon petit rail là ... Après l'effort, on reprend nos petites habitudes chez Marie Blachère avec le dégommage de duich' qui va bien. Au soleil, on prend du bon temps avant de rebasculer une dernière fois dans l'ombre ...

Ice fall connexion

Aujourd'hui lorsque nous traversons sous la face, le pas se fait rapide. Exposition maximale sous la vieille et grande mâchoire de Gramusat prête à perdre ses dents. A l'attaque, encore des pyrénéens ! Scandaleux ! La journée promet d'être longue ... mais sympa. Gramusat donc, un temple de la glace synonyme d'inaccessible pour le glaciériste lambda mais comme on a une F1 sur la corde, on se fait zizir. La voie c’est Blind Faith, on imagine qu’à l’ouverture, ils ont du se mettre bien les gars. Et puis petit détail today, c'est vendredi 13, chance ou pas, Fix manque de peu la correctionnelle: le meteor est atomisé par une chute de glace: enjoy !...

Ice fall connexion
Ice fall connexion

... Après l’artif, nous parcourons un grand mur plein gaz. Tout va bien, c'est majeur. Et à la faveur d'une erreur d'itinéraire de Mister Wagner himself, on repasse devant. Niveau ambiance, en face sud, tout s'effondre, au pied aussi, ça tombe. Des craquements sourds et lugubres qui serrent le ventre. Putain faudrait y mettre un bon coup de polident ! Dans ces moments-là, dire des conneries pour détendre l’atmosphère semble important ... Mais revenons à nos moutons, nous voilà maintenant au pied du dernier cigare. Pendu dans le ciel, on fait le tour du proprio sur les 40 mètres de sa structure: juste incroyable. Malgré l’euphorie, faudrait pas oublier que tu ne grimpes pas sur des spits de 12 et que faire de la merde dans cet univers peut te coûter cher, à toi ou à une autre cordée. Attention à l’overdose donc …

Abseil down, au passage, on torche rapidement la longueur ratée et on plie les gaules. Il est à noter que cette descente damoclèsienne t’offre une séance de musculation des fessiers complètement gratuite. Un dernier sprint sous la face et nous voilà sur la route, plus rien ne peut nous arriver à part une indigestion de bugnes. Putain dément les gars, merci ! Et merci aussi à Marie-Christine et Natacha pour l’accueil haut-alpin.

Ice fall connexion

Rédigé par Fabrice

Publié dans #montagne

Repost 0
Commenter cet article

electricien paris 09/03/2015 05:01

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

fiston 20/02/2015 21:52

Le père dans les pas du fils... c'est beau ;-)
Délai collector pour cette MaJ bien sentie : well done!