Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

Publié le 21 Juillet 2015

Pan, un article vélo ! Un article tout court diront les mauvaises langues. Il est vrai qu’il ne se passe plus grand choses ici, à l’instar de nombreux sites concurrents … Une tendance nouvelle au minimalisme ? La flemme de majer ? Une page qui se tourne ? Revenons donc à nos moutons et intéressons-nous de plus près à une activité complètement geek ; j’ai nommé le bike packing !

 

Quesaquo ce truc ?? Rien de transcendant en français ; « prendre des affaires en vélo ». (Et ouais tu te rappelles ? Ado, ça faisait le même effet quand tu traduisais en français tes tubes anglo-saxons préférés). Donc en gros, tout le monde fait du bike packing ! Certes, mais la pratique est large … La plus extrême ? Porter son/ses gamin(s) et tout le bordel dans les cols alpins … La plus light (enfin pour les coureurs) ?? Le tour de France, où des camions, un hélico, des voitures, des cars te portent les kinés, ta flotte, Gérard Holzt, tes pâtes (et toutes tes doses d’EPO) le soir à l’hôtel. Même pas besoin de s'emmerder avec la CB !! Entre les deux ; une pratique qui semble titiller la pédale 73, regroupement hiptser/bobo toujours au fait des derniers touchages technologiques …

Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

Alors alors, quid de NOTRE définition du bike packing ? A vrai dire, ce qu’on veut, c’est du light & de l’autonomie, c’est-à-dire une petite sacoche sur l’avion où notre petit bazar tiendra. Moins d’1,5 kg d’impédimentas le tout sur des parcours nerveux de quelques jours : voilà pour la sémantique. Et puis, on ouvre le guide Michelin et l’imagination fait le reste. Après avoir tracé de belles lignes à la journée et arrivant assez vite à des dénivelés envisageables uniquement après trois pintes de Leffe, une ligne sur plusieurs jours est devenue l’évidence !

 

Objectif majeur de l’année, La GTA !! Mais bon vu l’emploi du temps quasi-ministériel de l’autre membre de la pédale, un doute subsiste sur l’année en question ;) Cela étant dit, il y a peu, j’ai donc testé en solo ce mode de déplacement fluide, esthétique, rapide (ou pas !) mais diablement exigeant. Car oui, attention à l’enfonçage de porte ouverte, il faut enchainer ! Et ça ne se bouscule pas trop au portillon pour accompagner la pédale. Pour ce galop d’essai, Belledonne m’a bien inspiré : 250 km et pas loin de 6000 m positifs d’un parcours à l’esthétique implacable toujours au plus près des montagnes …

Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

Samedi, gare de Ponch’ et c’est tipar pour le grand Cucheron. RAS, la sacoche ne bouge pas trop, pas de gênes. Montée presque au frais et voilà rapidement la très belle descente sur la Maurienne qui ne peut pas en dire autant. De la nationale sans intérêt s’en suit et enfin le Glandon. Ah ce Glandon, des souvenirs, des flashs de l’EDT 2012 … Là je suis tout seul sur la route, moins affuté, sans pression mais toujours cette même putain de playlist et surtout ce même plaisir dès que le pourcentage augmente : tout l’ADN de la pédale est ici ! Voilà pour la madeleine de Proust, une madeleine au goût dégueu d’un gel citron. Aujourd’hui, ça monte sans se mettre dans le rouge sauf la fin toujours aussi ignoble, négociée debout sur les pédales. Un col qui se mérite comme dirait l'autre ... Ou pas !

 

Scène surréaliste du mec qui descend de sa bagnole en cycliste, sort sa monture du coffre et demande une tof devant le panneau ... Blague ? Absence totale de diginité ? C'est l'hallu totale ...

Harder, Better, (pas)Faster, Stronger
Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

La bascule effectuée, je m’échoue au premier bar pour retaper le bonhomme. En bike packing, on est aussi là pour se faire plaisir : un Orangina par ici, un jambon beurre et une part de tarte par-là, ça flatte largement plus les papilles que l’hydrixir et autres gels infâmes ! A 15 heures, je repars et laisse Newton faire le job, pas trop quand même car cette descente est rapide. Me voilà rapidement au gîte pour une halte réparatrice.

Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

En haut la théorie, et en bas la pratique, nettement plus sympa !!

le diététicien de la pédale

Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

Hydratation, étirements, repas gargantuesque, il s’agit de récupérer car demain est un autre jour … de vélo ! Et ce deuxième jour est encore plus difficile, mais superbe avec notamment la découverte du col du Luitel et son arrivée bucolique à souhait. Viens Chamrousse puis les magnifiques balcons de Belledonne, magnifiques mais diablement casse-pattes ... Et sous ce cagnard, cela demande un chouïa de fighting-spirit. La dernière difficulté franchie à savoir le col du Barrioz et je peux enfin laisser pisser vers le lac d’Allevard et Pontcharra. La boucle est bouclée, avec toujours cette délicieuse impression d’être parti un peu plus longtemps, un peu plus loin … 

Allez Benji, balance-moi ce putain de doodle !

Harder, Better, (pas)Faster, Stronger
Harder, Better, (pas)Faster, Stronger
Harder, Better, (pas)Faster, Stronger
Harder, Better, (pas)Faster, Stronger

Rédigé par Fabrice

Repost 0
Commenter cet article

JB 24/07/2015 08:02

Putain, je vais finir par me convertir ! Nooooonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!!