Publié le 22 Juin 2009

Malgré des vacances mythiques en Corse, une visite dans l'oiseau de feu et j'en passe, point de mise à jour sur le site semestriel de la montagne aux dires des mauvaises langues. Mais, là toutes les conditions sont réunies, une sortie sympa et des photos dans l'appareil!

Objectif: goulotte Baudin Afanassief, apparemment difficile à débusquer aussi bien dans les topos qu'à pieds d'oeuvre sur le terrain.

Tout commence donc par une petite voie avant de monter à l'aiguille. Les rêves de grasse matinée sont bien loin; merci Fix! Après s'être délesté de quelques euros, nous nous envolons, le porte monnaie léger à la vitesse de 400 mètres minutes. Nous voilà donc catapultés dans les hautes sphères de l'altitude en train de négocier âprement une nuit dans les couloirs. Finalement, nous dormirons dans la grotte de glace. Échec de la négociation. Des experts internationaux mèneraient des recherches des effets de l'altitude sur le fonctionnement du cerveau humain...


Le bivouac de rêve, non Fix n'a pas investi dans un météor 3!

Le lendemain, après un lever de soleil féérique, l'approche se révèle être la bonne surprise. Même si l'on passe sous de vilains séracs, celle ci n'est pas aussi pomatoire pour peu que l'alti soit bien réglé.


En approche du collet caractéristique...

Nous basculons donc dans un versant sauvage et peu visité du massif. L'ambiance est magnifique sous l'aiguille de Saussure.


Quelle ambiance!

Le couloir goulotte comme il est mentionné dans le Damilano sera grimpé à corde tendue en trois longueurs; les excellentes conditions ayant quelque peu gommé les passages techniques.

On notera les bretelles de Ueli Steck. Accessoires popularisés par le grimpeur homonyme qui permettent la grimpe sans dragonnes mais sans risque de perte de piochons. La seule différence entre les différents propriétaires pourrait être la vitesse d'ascension. L'un concurrençant allègrement la benne de l'aiguille (en remontant entre autres les grandes jo à balle), l'autre rampant à 3 mètres minutes dans le couloir!


Les fameuses bretelles...

Retour par la benne, avec la rencontre du très sympathique Christophe Profit pour la troisième fois!

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #montagne

Repost 0