Publié le 24 Novembre 2010

Quatre ans que nous n’avions pas été encordés en montagne et seulement cinq minutes, vendredi dernier pour se décider à partir dans le massif du Mont Blanc. Nous savons la Rébuffat Terray en bonnes conditions ce qui nous décide à tenter le coup en faisant confiance à la météo la plus optimiste.

 

Sous un soleil radieux, nous quittons la gare du Montenvers non sans avoir admiré Drus et Jorasses sous leur habits d’hiver ; que c’est beau !

 

P1010242

 

Grande classe...

 

S’en suit alors une longue traversée pour rejoindre le refuge du plan de l’aiguille, la neige ralentissant notre progression. De loin, nous apercevons la ligne, ça à l’air pas mal.

 

P1010243

 

En route pour l'aventure!

 

Après un lever de lune fantastique sur le Grépon, nous entrons finalement dans la salle plutôt spartiate de notre abri pour la nuit. Nous sommes avec deux anglais qui projettent la même ascension; l’occasion de se dérouiller un peu dans la langue de Shakespeare. Un coup de téléphone de Fix qui prévoit la même ascension, Jocelyn qui vend du saucisson : le portable sans fil porte vraiment mal son nom…

 

Lever 4h, dès les premiers pas, j’ai vraiment du mal, la fatigue, un début de crève ? Aujourd’hui, je vais en baver, ça c’est sûr ! On brasse énormément : 3h heures pour atteindre le départ de la goulotte. Nico attaque la première rampe. Pour ma part, je vais aujourd’hui, rester sagement derrière parce que je suis complètement sec et puis parce que c’est pas donné cette affaire !

 

Nous avalons la première partie en corde tendue avant d’arriver au pied des hostilités. Que dire ; c’est diablement soutenu et magnifique. Du coincement de lames, du plaquage fin : très très classe. Malheureusement, un invité de dernière minute nous rejoint : le mauvais temps. Une pluie continue de spindrifts s’abat alors sur nous et nous entame encore plus…

 

rebuffat-terray 0268

 

Sublime et difficile ascension...

 

7h après avoir passé la rimaye, nous débouchons au col. La voie est sortie et c’était pas gagné. Encore bravo à Nico pour sa maestria dans ces passages de mixte ardus ! Cette ligne est absolument majeure.

 

rebuffat-terray 0273

 

Ambiance!

 

rebuffat-terray 0272

 

Un peu fatigué??

 

Descente, toujours sous un flux continu de petites coulées. Ne pas faire de conneries. Fatigue, mauvais temps, lassitude : le cocktail explosif pour faire des boulettes dans les rappels. Malgré la tempête, le froid, j’ai l’étrange sentiment d’être dans une bulle, à l’abri sous ma capuche et mes nombreuses couches, complètement coupé de mon environnement, concentré sur mes gestes et les quelques bouts de rocher et de glace que j’arrive à distinguer autour de moi. Sensations différentes d’une belle journée où l’on a vraiment l’impression de faire partie du décor.

 

La nuit nous accueille aux sacs laissés en bas. Premier constat : c’est bien plaqué. Le terrain s’est miné en 2h de temps avec ce vent de folie. Le retour au refuge consiste alors à trouver une sortie dans ce labyrinthe blanc où l’impasse est une pente plaquée. On s’en sort pas trop mal : la chance, la lecture du terrain ? Un peu des deux… Dans le noir, nous distinguons enfin une grosse masse: la gare intermédiaire, soulagement et relâchement. Le refuge est proche!

 

rebuffat-terray 0275

 

Les joies de la montagne...

 

Finalement, Olga et Fix sont montés pour nous voir (et nous donner à manger), inquiétés de n’avoir réussi à nous joindre. C’est sympa ! Absorbés par la voie, nous n’avons pas pensé une seule seconde à donner de nos nouvelles…

 

rebuffat-terray 0276

 

On est nettement mieux! (Notez les ustensils de cuisines ;)

 

La soirée sera consacrée à faire de l’eau, manger et discuter. Dehors, ça bastonne sec ! Après une nuit réparatrice malgré l’humidité et le froid, nous descendons rapidement sur Cham sous un beau soleil (météo crash !). Un thé et une clope au soleil d’Argonay, un aprem glandouille chez ma sœur dans son douillet appartement: contrastes…

 

P1010245

 

L'aventure... à deux pas de la maison!

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #montagne

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2010

Une sortie « encadrement INES » prévue de longue date. Hélas la météo capricieuse du dimanche nous rabat sur une course à la journée. C’est donc de bon matin que, Anne France, Virginie, Jocelyn et moi partons découvrir l’arête à Marion, non loin de la combe à Marion dans mon jardin hivernal : les Aravis !

 

P1010191

 

L'automne; c'est beau!

 

L’approche sans histoire (mises à part quelques pitreries sur des dalles de ma part) nous plonge dans une ambiance plutôt frisquette et austère. Les premières longueurs comportent encore de la neige et même si sur le papier, c’est facile, je trouve ça assez délicat, au point de me demander si c’est une bonne idée d’avoir fait une cordée volante avec Anne-France et Virginie qui heureusement n’a pas… volé !

 

P1010199

 

Un parcours esthétique...

 

Au pied de l’arête proprement dite, je décide donc de reformer une seule grappe de grimpeurs pour essayer de tenir l’horaire et éviter toutes complications nécessitant la venue d’un hélicoptère.

 

C’est vraiment une belle surprise ; entre ombre et soleil, nous cheminons sur un itinéraire aérien en très bon caillou avec des parties de grimpe ludiques. Deux petits bémols tout de même : le nombre hallucinant de spits et la vue sur la chaine du Mont blanc, assez lassante à force.

 

P1010202

 

Mont Blanc (encore lui!) by Anne France

 

Rythme tranquille, pauses photos, ambiance cool, paysages superbes : montagne plaisir !

 

P1010205-copie-1

 

L'équipe de plus en plus en confiance...

 

P1010206

 

Enfin bon, ça skie ce truc!

 

P1010208

 

Summit!

 

L’arrivée au sommet est sanctionnée par un « paye ta geule » et un bon petit pique nique : au top ! Par contre, la descente est un petit peu plus laborieuse du fait de la neige assez casse gueule et c’est bien entamés que nous débarquons au col des Aravis vers 5h du soir. Heureusement, la buvette était ouverte ! Bravo à toute l’équipe pour cette arête pas tant donnée!

 

P1010209

 

Et descente, on voit bien au fond la fameuse arête

 

P1010213

 

La chaîne du Mont Blanc capte les derniers rayons de la journée...

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #montagne

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2010

De retour du Maroc après un stage de grimpe assez intensif, l’envie de se changer les idées en montagne prend le dessus sur une énième sortie grimpe, peu aidée, il est vrai par une météo catastrophique. C’est donc le moment d’aller se « battre » un peu, loin des grandes voies qui déroulent au soleil. Une ligne automnale me tient particulièrement à cœur : humidité&humilité à l’aiguille de Bellaval ; c’est relativement court sur le papier mais intense ! D’ailleurs après l’avoir visitée, je trouve le nom fort bien approprié…

 

Rendez-vous donc avec Jérôme et un de ses amis pour la sortie annuelle. La ville des glaciers sera notre terminus avant d’attaquer l’approche : une ambiance de dingue : coin paumé, mauvais temps, on croirait un endroit de Sibérie déserté…

 

Avant de partir, gros doute sur les condis, c’est la roulette russe. Finalement, le bas semble pas mal et le haut est assez sec par contre. Allons donc voir !

 

P1010185

 

Jérôme devant la ligne...

 

P1010186

 

Eric en finit avec L1 bis; c'est raide!

 

Jérome attaque, ça commence par un passage de rimaye… technique ! Ensuite c’est très beau mais vraiment raide et délicat. A mi parcours je prends la tête et au bout de deux longueurs, je viens buter au pied du dernier crux aussi sec qu’un whisky on the rocks. Ce mixte écossais sévère n’étant pas vraiment pas ma tasse de thé, je me retourne vers Jérôme qui essaye à son tour pour échouer un peu plus haut que moi. Comme on n'avait pas Ueli Steck dans la cordée, ben on est redescendu ;)

 

P1010187

 

Jérôme après L1: ça va mieux! Les fashion addicts auront noté le nouveau meteor!

 

P1050775

 

Bibi dans la suite après un mitraillage de glace en règle!

 

Finalement, une bonne journée qui remet les pendules à l’heure (punaise, ça c’est de la blague car ce we, c’était le changement de l’heure d’été à l’heure d’hiver). Une entrée en matière qui augure donc des projets plus ambitieux !!

 

P1050783

 

Allez, on rentre...

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #montagne

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2010

Que dire de ce voyage, une ambiance sympa, des voies au top, des paysages grandioses… et puis… punaise, ça m’apprendra à faire la maj en retard, j’ai oublié plein de trucs ! Voici donc une maj plutôt concise dont le concept est directement importé du 7ème continent ;)

 

Pour le plaisir, quelques photos de ce séjour où nous avons parcouru un beau paquet de voies : Mon best of (pas celui qu’on s’est tapé à Marrakech !):

 

« Barraka » pour l’ambiance et la variété de la journée, « Zebda » à égalité pour son caillou exceptionnel où on a pu cocher du 7b et « A boire ou je tue le chien » pour ses grandes envolées soutenues sur un mur magnifique.

 

P1010068

 

Marrakech la libertine...

 

P1010081

 

... Le reste de l'équipe, apparement plus concentré sur la grimpe (quoique!)

 

P1010089

 

Paysages d'ici...

 

P1010127

 

Couleurs et montagnes d'ici...

 

P1010142

 

Une des stars du coin: le Taoujdad (ceux qui en ont marre des paysages n'ont qu'à bien se tenir sinon je sors mes photos de fenêtres!)

 

P1010145

 

Fin de journée (et de trip) sur l'Atlas, snif!

 

C’est la tête plein d’images (le ventre plein de tajines) et de projets que nous rentrons en France. Nous reviendrons, c’est sûr : « rivières pourpres » et « axe du mal » sont encore pour nous des rêves lointains, pourtant, nous sommes déjà en chemin…

 

P1010179

 

Et bim le macdal, c'est moche mais ça fait un bien fou après dix tajines de suite!

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #voyage

Repost 0