Publié le 29 Mai 2011

Pas de rubrique cyclo sur ce site, pourtant, une activité qui monte en puissance ! Cet hyper tour, c'est l'aboutissement d'un vieux projet commencé il y a bientôt 7 ans lorsque je débarque à Aix les bains pour soit disant terminer des études sensées m'éloigner du BTP, de Paris... tout ça. La montagne dans la tête, je découvre la région et ce lac, chaque jour différent, mais toujours aussi beau, sauvage... Bref un endroit  "coup de coeur" qui me fait vite oublier ma Lorraine natale. N'ayant pas les mêmes talents que Lamartine, c'est sur le vélo que nous tenterons de mettre en valeur ce petit  coin de paradis !!

 

Acte 1

 

Après plusieurs tours classiques, on se dit qu'il faudrait corser l'affaire, c'est donc un beau jour du primtemps 2009 qu'on s'élance, Guillaume, Auré et moi pour le premier "super tour" du lac. Au programme de ce parcours de mickey: l'épine, le chat et la chambotte. Encore avec les VTT, nous partons à la découverte des "longues" distances !!

 

P1010002

 

Aix et Granier

Acte 2

 

Le premier HTL... Faute de trouver des partenaires de cyclisme, sport n'ayant pas vraiment bonne presse dans la team Chambéry, je m'attaque seul aux premières rampes du relais du chat avant de finir par le Revard. Le vélo a changé, le rythme aussi. 135 km et 3000 de D+: Une belle et rude journée... 

 

P1010405

 

Ils sont tous là : relais, grand Comlombier et Revard !!

 

Acte 3

 

On the road again: la pédale 73 est née, la préparation diététique à tendance technologique pointe le bout de son nez. Cette année le programme est superbe: une trilogie comparable à la mythique Jorasses - eiger  - cervin. Nous partons donc Benj, Guillaume et Thomas s'attaquer à ce challenge. Trois ascensions, trois combats différents et un finsh complètement  fou au Revard.

 

P1010001

 

La boucle est bouclée...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Repost 0

Publié le 23 Mai 2011

Vendredi, après avoir été pendu aux moult revirements de météo France, je propose une escalade aux rochers du midi pour la sortie semestrielle avec Marco. Benj sera également de la partie pour ce vieux projet qu’est la voie de la grotte. Dixit le site es spécialiste de la météo qu’il aurait du faire : grand beau !!

 

Photo marco 003

 

Un petit coin de paradis... pour l'instant

 

P1010739

 

Un papillon aux couleurs la sportiva: quelle classe !!

 

Photo marco 007

 

Quelle face !!

 

Départ fort matinal, approche rapide, nous voici au pied de la face, toujours aussi impressionnante. Une cordée se prépare et nous impose 1 h de glandouille. Benj attaque. Ma foi, c’est joli cette affaire, c’est varié, ça grimpe pas mal. Malheureusement, une météo  plus que moyenne vient gâcher la fête. Le ciel est bien chargé : 11h, premiers roulements de tambour. Muf !! Pourtant, beaucoup de planeurs et de parapentes. J’envie à ce moment leur mobilité.

 

Photo marco 014

 

Benj sur du beau caillou !

 

Photo marco 025

 

Rapidité & lenteur  (& accessoirement orage en formation ;)

 

Photo marco 019

 

L'ambiance ... tout de suite moins décontractée

 

Je passe alors en tête histoire de se concentrer sur autre chose que cette satanée météo ! Jusque là, l’itinéraire est logique, mais je suis obligé de bouder une superbe fissure pour aller chercher un mur en rocher amovible qui m’amène à la fameuse grotte. Après une fort belle longueur mi-artif / mi-fissure typique des vieilles classiques calcaires, nous arrivons au niveau d’un nid de chocards. Et là, on se fait allumer, limite attaquer par ces oiseaux qui ont plus l’habitude de mendier nos pique-niques, quelle ingratitude !!!

 

Photo marco 029

 

La sortie est proche: courage... fuyons !!

 

C’est donc déçu par ces vulgaires volatiles que j’attaque la fissure encouragé par le tonnerre qui vient couvrir leurs piaillements. Nous sortons rapidement et enquillons tout de suite la descente. Finalement la météo a tenu, mais ça pète sur le Granier, en Belledonne : optimisation du créneau quoi ! Une belle voie, un beau voyage dans cette face que j’aime tant.

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0

Publié le 14 Mai 2011

1° la maladière

Revenir la Maladière, c’est toujours un grand plaisir, d’abord, le cadre enchanteur du péage, ensuite les premiers mètres de rocher délité et enfin les triples taquets dans un gaz assez omniprésent pour sortir de ces itinéraires parfois sans retour. Souvent décriée en ces termes, la Maladière est pourtant une falaise que j’aime beaucoup justement pour ce gaz à tous les étages et pour ces escalades physiques d’ambiance, en clair ça niaque sur de la petite prise dans du raide et ça c’est bon !

 

Une petite visite dans l’arche perdue avec Lucie pour égayer un jeudi qui se serait passé sinon, derrière un écran de PC, un truc très dur à supporter sachant la qualité de la météo annoncée pour ce we pascal en Savoie !!

 

maladiere-carlos 0530

 

C'est raide et technique...

 

La première longueur nous met dans le bain tout de suite ; raide et prisue : échauffement assuré. Le rythme une longueur dure / une longueur moins dure me va bien ; surtout quand on fait la bonne pioche. R5, Allez un 6c un peu pêchu très classe, je suis chaud pour le vutage ;) Lucie part dans le 7a final qu'elle connait en théorie et qu’elle m’avait vendu comme une longueur facile avec un petit pas de bloc : paye ta rouste !! Il faut déjà s’employer avant d’arriver à ce crux très dur à vue… tant pis. Je garde tout de même la concentration pour le dernier 6b car apparemment, un grimpeur de 7 aurait lamentablement échoué dans le passage ;)

 

maladiere-carlos 0539

 

Encore de belles longueurs !

 

Au final, une très belle voie assez peu mise en valeur par le contenu photographique plutôt maigre et encore, si Lucie, n’avait pas pris l’APN, point de mise à jour ;)

 

maladiere-carlos 0541

 

Relachement ... c'est fini !!

 

2° Presles

Encore une petite RTT pour aller écumer les voies de ma falaise préférée. Nous partons dans intermède pour Carlos, une belle et rude ligne soutenue dans le 6c / 7a. Nous sortons la joker et le hissage pour plus de plaisir. Et du plaisir, nous en aurons ; soleil, grimpe classe, mama mia, on est pas mal !! Cette voie est diablement soutenue, bien équipée, et toutes les longueurs grimpent, les 7a ne sont pas trop abo, bref trois étoiles sans l’ombre d’un doute.

 

maladiere-carlos 0546

 

Une première longueur qui met tout de suite dans le bain !!

 

maladiere-carlos 0552

 

dément !!

 

maladiere-carlos 0557

 

Enfin un passage où on peut bourriner sans réfléchir ;)

 

La petite bière chez Ezio vient couronner cette belle journée mais attention, le stock de RTT baisse dangereusement !!

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0