Publié le 27 Juin 2011

Une petite collective bien sympa au pays du 6a qui ne fait absolument pas rire. Samedi, départ monstre tôt, petit train et direction le refuge de l’envers. On pose les affaires, on se remet de la montée qui, avec le bivouac est un peu éprouvante et c'est parti pour le piège dans la tour verte pour Lucie, Clara et votre serviteur. On s’équipe et une cordée arrive, avec l’illustre Aymeric Clouet, je propose naturellement de les laisser passer, il décline et m’encourage à essayer la variante directe de départ : 6b+ a verrous. Il prend des photos, comment ça, j’ai la pression ??

 

« Faut croire en toi !!! » qu’il me dit …

 

P1010778

 

Et ça pédale dans la choucroute !!

 

… Oui, mais pas trop quand même, après deux échecs, je renonce. L’attaque normale évite donc ce départ assez mutant mais revient inévitablement dans cette satanée fissure mal commode à souhait où il faut verrouiller poings et pieds. La reprise est plutôt laborieuse. Mais petit à petit, la confiance revient et c’est dans un joli temps que  nous sortons au sommet de ce piège… à friends ! Car derrière les filles sèment (volontairement) du matos pour taper la discute.

 

P1020442

 

« Aymeric, j’ai coincé le camalot, tu peux venir m’aider ?? »

 

P1020440

 

Derrière, ça court ...

 

P1020449

 

Done !! Notez la mine particulèrement heureuses des filles, mais d'où cela peut-il bien venir ??

 

Après la bière réparatrice, nous retrouvons les deux Guillaume et Aurélien au bivouac qui sera des plus confortables, des plus sympathiques et des plus jolis aussi.

 

getg

 

G&G enfin réunis ;)

 

P1010799

 

06 71 19 ... la suite sur partenaires ++

 

[2] Alpinisme&grimpe, 11 06 envers, 5 images, P1010800 - P1

 

Et bim le pano Géant - refuge de l'envers !!

 

geant

 

Like it !!

 

P1010815

 

Le bivouac !!

 

Le lendemain, nous sommes à pieds d’œuvre pour le marchand de sable à la tour rouge, pas mal de cordées à l’attaque de cette grande classique, dont une qui occasionnera de gros bouchons… Il fait beau, très chaud, le rocher est plus que parfait ! Ça y est, j’ai enfin retrouvé mon latin et me régale dans ce terrain raide et varié : vraiment dément. Nous évoluons en parallèle des copains grimpant dans une voie qui aurait pu s’appeler la caverne d’Ali Baba… Mais bon, pour une sombre histoire de japonais, le butin ne serait plus aussi conséquent ;)

 

envers 0626

 

7h00 du mat, 2600 m, + 35°C, il fait chaud !!

 

P1010841

 

Un océan de granit, ok ce n'est pas très original mais que dire d'autres ?

 

P1010846

 

Ouverture de bassin et pose de pied ...

 

Summit, les rappels filent à bonne allure et nous sommes en posture de chopper le tchou tchou du montenvers et ça, c’est vraiment bon quand t’as un sac qui avoisine les 15 kg ;) Encore une petite boulette de Lucie qui manque de perdre l’apn et nous voici en train de siroter une petite bière à Cham avant d’aller démonter un bon petit repas ! WE au top, tout simplement !!

 

jojos

 

Les grandes jojos surveillent ...

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #montagne

Repost 0

Publié le 20 Juin 2011

Encore un we qui s’annonce maussade en Savoie ; il va donc falloir aller chercher le beau temps quelque part, mais las de faire des bornes, je limite d’emblée le périmètre à 2h de route. Hésitation entre de l’alpi dans les écrins VS la résistance à la Pelle. Beau et pas trop froid dans le 26, feu pour le diois !!

 

En sortant de la voiture, la vision des nuages défilant à toute allure n’augure rien de bon… Ce coin est aujourd’hui, un véritable frigo, pourtant on est pas loin du lieu dit « la chaudière » ;) Les autres zozos nous rejoignent pour cette collective et nous tenterons peut-être de mettre un peu de chaleur et de bonne humeur dans cette face nord plutôt hostile.

 

Départ, Lucie attaque L1, plutôt exposée. Je commence par me prendre une pierre dans la figure, ça caille, la motiv est proche du néant mais bon, on met les chaussons et c’est parti. A R2, tout le monde s’en va et du coup, on se retrouve un peu tout seul… La suite logique aurait été de signer le but mais va savoir pourquoi, aujourd’hui on a envie de se battre un peu et accessoirement, on grimpe à simple.

 

pelle-resistance 0590

 

Muf ! Tout le monde se casse !!

 

Le froid et le vent rajoutent énormément de caractère à une voie qui n’en manque déjà pas : la Pelle c’est vraiment les dolos à la maison. Longueurs après longueurs, on progresse dans cette face démente, mais petit à petit, nos forces s’amenuisent, car nos vêtements et en particulier mon gilet de poissonnier n’offrent qu’un maigre rempart aux assauts du vent.

 

pelle-resistance 0594

 

Grande ambiance !!

 

pelle-resistance 0598

 

Bibi dans un cauchemar de prises amovibles !!

 

Jonction avec les parisiens ou comment grimper sur des œufs et c’est fini ! Toujours ce vent à décorner les bœufs mais la douceur de la prairie sommitale ordonne une petite pause contemplation/casse croûte devant une Drôme superbe avec ces couleurs printanières et ce ciel d’une limpidité rare.

 

pelle-resistance 0600

 

Les spits drômois ! L'UIAA valide ??

 

pelle-resistance 0613

 

Enfin au soleil !!

 

pano pelle

 

Un plateau paisible ...

 

Une voie vraiment à faire, ouverte en l’honneur des résistants de la deuxième guerre mondiale et dont le nom aujourd’hui, aura résonné pour nous dans sa signification la plus basique !

 

pelle-resistance 0614

 

La cima ovest du coin ...

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0

Publié le 14 Juin 2011

La première journée sera l’occasion de rouler un peu, la pédale 73 débarque en terres inconnues après 6h de bagnole pour préparer les prochains objectifs de la saison. Sans transition, on sort les vélos au pont de la lune avant de s’envoyer le col saint martin : une belle montée, vite pliée. Fait rarissime, Benjamin souffre pour suivre le rythme que j’impose : Close to flying.

 

Avec grande classe, j’attends l’homme à terre, terrassé par un énième déraillage (mais change moi ce vélo Benjamin !), tout ça pour subir une misérable banderille dans les 100 derniers mètres alors que j’aurais pu tuer la course ;)

 

P1050314

 

Scotty fait le malin tout seul, son grand frère ayant boudé le "paye ta pédale" suite à une attaque de bas étage ...

 

On cherche ensuite le départ du deuxième col ; Après deux kilomètres sur une piste à faire du vtt, c’est l’échec ; un grand bravo à la truffe qui a mis ce tour en ligne !!! Retour en mode contre la montre à la voiture car la pédale 73 légèrement énervée, n’a pas eu sa dose dénivelée. Et c’est pas plus mal car demain mobilisera pas mal de ressources…

 

Nous rejoignons alors les collègues bloqueurs, à Aiglun, qui compte quelques petits bijoux comme « le temps des cerises » ou encore « le constructeur du huitième jour » ;) Demain, on part tous dans la grande face pour dissipation.

 

On y va un peu la fleur au fusil dans cette voie, pourtant, nous allons vite déchanter (sauf Lucie qui se permet un joli vutage). Après les deux premières longueurs de saga, nous entrons dans le vif du sujet pour quelques beaux combats !

 

Annot Aiglun 051 new

 

Débriefing de la sortie d'hier !

 

Une voie qui laisse une impression un peu étrange car assez décousue : beaucoup de grands écarts au niveau des styles avec des longueurs modernes superbes bien équipées, d’autres, à l’ancienne protégées de façon aléatoire et enfin certaines en style moderne mais équipées à l’ancienne.

 

P1050322

 

Rocher superbe mais escalade difficile: Mr Pellissier tout en concentration ...

 

Annot Aiglun 070

 

C'est rudement beau !!

 

aiglun 0585maj

 

Bibi, tout de suite un peu plus lactique !!

 

J’en veux pour preuve la sortie du 6c déversant démentiel : une cordelette à moitié pourrie dans le réta. Benjamin, le célèbre tenancier du site (try to) climbing is my occupation, is… flying !!

 

 

Annot Aiglun 073

 

Le benj, heureux de... tenir une prise ;)

 

Au final, tout le monde est d’accord pour dire que :

 

1. Physiquement, c’est dur

2. Mentalement, c’est dur aussi

3. C’est (très) beau

 

Bref, un sérieux morceau ! Et en parlant de sérieux, il est temps d’aller se remettre de tout ça en prenant l’apéro. Le lendemain, c’est nettement plus calme avec une escalade plus classique mais très jolie : Vertige de l’amour. Encore quelques longueurs majeures suivies de quelques heures de route pour un retour en Savoie on ne peut plus long !

 

Annot Aiglun 142

 

Lucie continue son récital: un sans faute !!

 

Aiglun ça se mérite mais... ça le vaut bien.

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0