Publié le 23 Septembre 2012

Ça partait pourtant mal avec de sombres histoires de plomberies. Après l’instant glamour et sa tristifiante mais néanmoins très calorique pizza merguez au carrouf de Meylan, on attaque enfin la route pour la Mecque de la grimpe : le verdoun’ !!

 

P1020446

 

Le soleil vient de se lever ... Gégène râle déjà !

 

P1090208

 

L1 lève les doutes: ce sera classe !

 

Attaque par tandem pour l’évidence, qui propose une sympathique escalade variée avec un 6c en fissure plutôt grimpant. Le reste, RAS, ça déroule au frais et c’est classe ! Petite douche et bière au berling’ et feu ensuite pour le teillon. Bien callé au parking, sous la face, on boit du rouge sans penser un instant au combat qui se déroulera demain, la faute à un nimp’ topo c2c. Finalement, c’est pas plus mal et après une bonne nuit, j’attaque L1 pas bien réveillé. Tout se met en place très rapidement, dès les premiers mètres …

 

… C’est engagé, raide, dur : un bon 45 minutes pour faire 35 mètres. Une rapidité de couenneu mais à ma décharge, ça protège pas tout les mètres, et le rocher est douteux. Gégène me fait alors rapidement comprendre que je vais rester devant : sans déconner ! (non, je ne compterai pas le 4 sup de transition de 15 mètres équipé sur spits).

 

P1090228

 

On fait pas les malins ...

 

Les longueurs qui suivent sont variées et peu équipées, le top mais c’est long ! 6 heures qu’on est là dedans ; commènce à sèntir la fatigue. Allez courage, encore un 6b et le dur sera derrière. Pourtant précautionneux, je sers un peu trop une prise de main qui explose sous la pression, putain, je sens plus ma force ! Retenu par un micro friend, je me prends un petit base sanctionné par le cri de poule habituel.

 

P1090234

 

Summit !! Putain, superbe relai en arrière plan ;)

 

Ça calme mais je suis satisfait de ma façon de grimper en TA : dès que je peux, je bétonne quitte à grimper un peu moins vite. Je repars donc et termine par une sortie en surplomb dangereuse. On aurait du regarder le topo à deux fois. Bleue et E3 en TA dans le mussat’, ça veut dire que ça ne fait pas rire. Veni vidi vici (mais pas randonni du tout ;)

 

P1090238

 

Y+Z; de l'ampleur et de la raideur !!

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2012

Petite RTT avec Gaëtan, grimpeur de haut niveau. On se demande bien ce qu’il vient faire sur montagne plaisir ; temple du ED-. Pourtant, le garçon n’est pas en convalescence, ses deux bras ne sont pas cassés, il semble même plutôt affuté (je cite : « J’en avais assez de faire des grandes voies calcaire trop techniques, envie de faire quelque chose qui “déroule”. Pour ça, le granit c’est pas mal, les fissures, ce n’est pas trop compliqué… » en parlant du trésor de Romain au Grand cap' 8a+, s'il vous plait !). Bref, un univers sépare donc les deux grimpeurs … Ou alors, bibi aurait muté ??? Pas vraiment, non …

 

Comme toujours dans la vie, il va falloir faire des compromis. Quelques longueurs dans le 7 pour Gaëtan et quelques longueurs dans le 6 pour votre serviteur. Histoire de faire taire les mauvaises langues bien pendues en maintenant l’illusion d’une escalade réversible.

 

2012-09-07 18-01-14 HDR

 

La dalle vue de loin, on voit pas les prises, dedans c'est pareil ;)

 

En recherchant un projet, je me fais zizir, je tape un peu, voir beaucoup trop haut (un peu comme Gégène quoi). Le choix est finalement arrêté sur Australia à la tournette. Un choix à la non logique implacable peu avant le trip gréco-déversant, car la voie est typée dalle. Parfait donc pour ne pas travailler sa rési et également parfait pour ne pas travailler tout court.

 

P1020438

 

Approaching the famous slab ...

 

Mais il fallait bien rendre visite un jour à cette paroi mythique du casset. La marche d’approche c'est-à-dire les premières longueurs est très agréable (mise à part l1 qui pique un peu). Ensuite, on se retrouve au pied du mur. Annoncée 7a dans le piola, c’était prenable. Cotée à 7b dans le mussat, là ça devient de la science fiction :

 

« Monsieur Spock, envoyez Monsieur Claudon dans le 7b en dalle surengagée !! »

 

P1020441

 

Dément mais que ce que c'est dur !!

 

Personne n’y croit ! Effectivement, en voyant Gaëtan souffler un peu dans cette longueur, je vois s’envoler les derniers espoirs d’enchainement. Effectivement, c’était ABO. La suite est annoncée en 6c+ sur camptocamp. J’y vais un peu à reculons, je ne suis pas dans un grand jour. Y a pas à dire, on se sent vivre dans ce 6c+, ça engage. A tous les points, c’est le même refrain :

 

« Je vais aller voir … »

Deux mètres au dessus du point

« Tu veux pas y aller ?? »

Trois mètres au dessus

« Putain, ça engage !! »

Quatre mètres au dessus

« Putain, mais je vais mourir ! »

 

P1020444

 

Putain, moi aussi, je fais péter le t-shirt !!

 

Les deux dernières longueurs nous mènent pile au sommet. Les lumières changent, l’automne semble s’installer doucement sur l’Alpe.

Voir les commentaires

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0