Il faut prendre le taureau par les cornes !

Publié le 7 Février 2011

Que faire en ce moment ?? Pendant que certains se passionnent pour une activité marrante, j’ai nommé le ski sur gazon, nous décidons d’aller occuper notre dimanche au jardin. Iliana et Lucie supporteront donc votre serviteur pour cette journée pas pire.

 

Ça commence par une accumulation de petites boulettes, discutant et suivant des base jumpers, on rate l’embranchement des rappels. Ensuite dans les fameux rappels, une cordée pinaille, coince sa corde, crie avec un accent suisse détestable, ça m’énerve, mon dieu ça m’énerve… Arrivés au pied, on galère pour trouver le départ… Il est quasiment une heure quand on attaque : faille temporelle !

 

cornes-d-auroch 0181

 

iliana, sceptique sur la suite des évènements...

 

Restons cool, aujourd’hui est une journée magnifique pour une voie pas donnée : Cornes d’Auroch. Vendue dans le topo de Brass pour sa sixième longueur exceptionnelle, nous sommes enfin à pieds d’œuvre. Iliana attaque, l’équipement donne le ton, c’est loin : année 80 quoi ! De belles et difficiles longueurs nous mènent sous la fameuse fissure dans une ambiance plus que printanière. Aujourd’hui à Presles, il y a plus de base jumpers que de chasseurs ! On croit rêver, ça ouvre dans tous les sens !

 

cornes-d-auroch 0183

 

Bibi présente son jardin, toujours aussi classe !

 

cornes-d-auroch 0187

 

Une belle fissure...

 

P1040308

 

... Et une belle dalle !

 

Je reprends alors les rennes de l’ascension. Mais cette fissure… Que dire, c’est un peu à l’escalade ce que le free fight est aux sports de combat. Ou encore, imaginez que Mike Tyson est en face de vous et inspiré, vous lui dites :

 

« Mike, t’es vraiment qu’une fiotte !»… La suite ne faisant certainement pas rire !

 

… Et c’est le cas ; après un départ en dalle finaud, ça commence à ce redresser méchamment, j’entre dans le vif du sujet, il va falloir s’employer dans un pur style combat de rue. Ça couine, ça bastonne, ça saigne ! La bête ne se laissant pas dompter facilement. L’arrivée au relai est jubilatoire et accompagnée de grands cris de joie. Je suis sec ! Finalement, j’aime bien (de temps en temps) ce genre de longueurs où l’escalade devient brutale, instinctive et animale: à l’ancienne!

 

P1040318

 

Aux armes !!

 

P1040321

 

Et c'est fini, la doudoune a miraculeusement survécu...

 

La fin se calme, mais reste exposée et végétative. Nous sortons vers 5h30 sur le plateau, non sans admirer les derniers instants du jour et ce qui reste de la cascade des moulins marquis, en piteux état. Un lieu décidemment magique dont je n’arrive pas à me lasser. Et je me permettrais de contredire Arnaud Petit qui insinue qu’à Presles, toutes les voies se ressembleraient. Que nenni mon garçon… Que nenni !

 

P1040323

 

Les protagonistes, sublimés par une belle lumière rasante !

 

cornes-d-auroch 0198

 

Presles Sunset...

 

Rédigé par Fabrice

Publié dans #grimpe

Repost 0
Commenter cet article

Gegene 13/02/2011 21:02


Tu devrais essayer le ski sur gazon, faut pas critiquer ce qu'on ne connait pas.
Et j'aime bien vos nouveaux casques, on peut pas tout détester !


JB 11/02/2011 14:20


Toujours aussi agréable à lire ta prose Fabrice !


Auré 08/02/2011 23:10


"Mais cette fissure… Que dire, c’est un peu à l’escalade ce que le free fight est aux sports de combat."
:-)


Tonton le gason 08/02/2011 16:04


"Bibi présente son jardin, toujours aussi classe !"

Classe les bourrelets ? ;-)


Benj 08/02/2011 15:16


Rhoo là là, la photo sortie de nulle part...

C'est clair, faut être con pour faire du ski sur gazon alors qu'il y a plein de cailloux en Belledone ?