Vamos a Riglos

Publié le 4 Octobre 2010

Voici une petite semaine de vacances attendue de longue date, pourtant le manque d’organisation du séjour augure quelques nuits sous tente à l’arrache loin de l’opulence de certains propriétaires de Partner aménagé en conséquence.

 

P1010010

 

Panorama d'un lieu de villégiature fort recommandable...

 

Direction l’Espagne et les Riglos où nous retournons avec plaisir armés cette fois-ci de paires de bras aptes à vaincre (enfin, on l’espère !) les terribles champs de patates déversants. Pas loin de 10 heures de route sont nécessaires depuis Chambéry… La première bonne surprise est le temps : grand beau lorsque nous passons la frontière. La deuxième; il y a de la place au refuge !

 

Clara et Guillaume nous rejoignent le soir même. Demain, nous jetterons notre dévolu sur Bixente Innocente, une voie, sur le papier pas trop dure pendant qu’ils parcoureront la Murciana. Nous nous retrouvons finalement tous les quatre dans le même tracé, une autre cordée étant déjà engagée dans leur objectif.

 

C’est très beau, typique du Pison : ambiance de dingue et grimpe physique par contre ça engage fort : plusieurs sections où une chute serait fort malvenue… Cela donne un certain cachet à la voie : les vacances commencent bien! A noter le premier test de la combinaison corde à simple et hissage, c’est un peu brouillon au début mais très agréable. Au passage, on se rend compte du dévers pris à chaque longueur lorsque le sac part du relais : dément !

 

P1010017

 

Guillaume en finit avec le 6b+

 

P1010019

 

Une cordée dans Murciana

 

A la descente, la boulette de champion : je me retrouve pendu en fil d’araignée, trop court pour toucher la terrasse ! Coincé à 10 mètres du sol, je confectionne un lasso avec le brin que je devais installer plus bas. Au bout de plusieurs essais, celui-ci se coince avantageusement dans une branche et me permet de saisir une prise et bientôt le relais. Retour au refuge qui s’est considérablement vidé, il n’y a presque plus personne, plus de ronfleurs !

 

P1010025

 

Summit !

 

Tant mieux, il faut reprendre des forces, demain c’est le grand jour.

 

Nous voici donc au pied de la fiesta de los biceps, objectif majeur de cette tournée Argonnaise. Zulu Demente, une voie parcourue il y a deux ans m’avait enchanté : ambiance monstrueuse, grimpe ludique : il fallait assurément revenir avec plus de forme pour cette fiesta !

 

Comme tous les objectifs de longue date, toujours cette petite pression à l’attaque : l’envie de bien faire le travail : le vutage quoi ! Le premier 7a est passé, plutôt technique sur un mur raide et patiné. Nous attaquons maintenant le dévers et les choses sérieuses : le pied total : on prend un plaisir de dingue dans cette voie. Ça engage juste ce qu’il faut, cette voie est vraiment exceptionnelle… Happy !

 

Le lendemain, retour au Pison pour Carnavalada. Sur le papier c’est assez méchant : deux 7a+… Les premières longueurs sont menées tambour battant. Nous voici au pied d’une longueur de 45 m en dévers sur petites prises. C’est Clara et moi qui nous y collons pour offrir sur un plateau ce petit bijou à nos deux compagnons de cordée. Belle voie, peu homogène finalement.

 

P1010036

 

Publicité gratuite!

 

P1010044

 

La rivière de pierre du Pison, version discount, enfin presque...

 

P1010038

 

Clara au sommet de ce 7a+, assurément plus dur en tête ;)

 

La suite du voyage s’annonce plus calme : direction Rodellar, un site de couenne mythique. Guillaume, déchainé signera quelques belles coches. Pour ma part, si le cadre m’a convaincu, je reste persuadé qu’il faut plutôt être dans le 8 pour profiter de ce site. Une belle croix quand même dans un mur déversant.

 

P1010047

 

Rodellar, c'est mignon...

 

P1010054

 

...avec son petit dauphin!

 

Il faut à présent penser au retour, direction l’Est et une étape à Montserrat avant de rentrer en France. Prise d’infos, jeu de pistes pour trouver les clés d’un refuge, fourvoyages multiples dans l’approche de la voie… C’est pas gagné cette affaire!

 

P1010065

 

Allez, on descend, c'est trop extrème!!

 

Enfin partis, nous restons coincés derrière deux cordées horriblement lentes, nous signons le but ! Retour en France pour signer un dernier but météo près de Montpellier.

Rédigé par Fabrice

Publié dans #voyage

Repost 0
Commenter cet article

Le fournisseur de T-shirts 08/10/2010 17:59


Beau séjour, belles voies, belles ambiances, et quel BEAU T-SHIRT !!!!!


Benjamin 06/10/2010 13:19


Pour valider la coche il faut pofer chaque patate ou c'est pas obligatoire ?


Gegene 04/10/2010 22:10


Preum'ssss