#porntracks

Publié le 20 Septembre 2015

Franchement, le VTT est le sport estival quasi parfait, ou le pendant du ski de rando l'hiver : voyage, effort, plaisir à la descente. Mais sans le coté vicelard de la neige et aussi sans les CR « skitour ». Purée tous les ans, c'est le même refrain. Dès que la neige recouvre la montagne de 3 cm, c’est une avalanche de 5 étoiles, de hold-up parfait, de « C’était dément aujourd’hui, mais demain, ce ne sera plus en conditions ». Sans oublier cette bonne bière partagée après ce meilleur plan des Alpes… Hum, on se régale !

#porntracks

Et puis, le VTT a cela de très rassurant qu’on choisit son engagement. Tu viens de te prendre une belle ratasse et cette marche de 5 cm te fait flipper ?? Pas de problème, passe à pieds et prétexte un problème technique. Et puis quand t’es chaud, Basto ne roule pas si vite finalement. Après le Mont Blanc, on pensait avoir touché du doigt ou plus exactement griffé du cougar ce qui se faisait de mieux en vtt … Tout avait été parfait : temps, équipe, trace et j'en passe. On était à deux doigts de revendre nos bécannes (pour en racheter des mieux en 27,5 pouces en fait ;)

Putain, c'est quand même bon de se planter ! Et oui, le Queyras n'allait pas faillir à sa réputation ... Cette savante alchimie de montagne et de sud, d’authenticité, de calme. D’accueil incomparable… et de chemins pas dégueus.

 

Cette année, c'est en petit comité que nous irons pédaler dans ce pays aux 50 nuances de gris. Côté orga, PierreL s'occupe de tout (sauf de roder ses plaquettes). Il nous a dégoté un superbe tracé avec que de la 4g sur tout l’itinéraire, le top pour suivre le cours de l'action du rouleau de PQ en live ;) Basto est là aussi. Sa mission principale; le tendage de perche à selfies; exercice nécessaire pour agrémenter de quelques images ces quelques lignes. PierreB sera aussi de la partie pour reformer cette bande qui se connaît depuis vingt piges. Autant dire que pour bibi qui termine le quatuor, je vais pouvoir me délecter de ces instants revival à venir, comme dans cette bonne vieille soirée grimpeurs où … tu n'es pas grimpeur.

#porntracks

Samedi, c'est la route. Après avoir croisé Ueli qui termine sa traversée des Alpes, nous commençons nos vacances. Nous voilà à Risoul, au pays des 300 jours de beau par an. Mouais, ben quand je regarde le programme sur Météociel, on est plus dans les 65 là : demain c'est cataclysme le matin et l'après midi et puis un peu tous les jours en fait; fait chier !

Effectivement Dimanche, le ciel nous tombe sur la tête une heure avant le gîte malgré une courte étape. Nous sommes à Saint-Véran, la patrie du couteau à cadran solaire. Mais ce qui nous intéresse en l'occurrence, c'est de prendre une bonne douche à 40°C, c’est quand même plus sympa. Mais je n'irai pas jusqu'à prétendre que ça sèche Monsieur Bernaud ;)

#porntracks

Nous retrouvons rapidement nos automatismes de sportifs de haut niveau. Étirements, Badoit et analyse strava autour d'un bon steak de tofu légumes vapeur. Non, nous ne boirons pas de bière, ni de vin d'ailleurs. Non, nous ne fumerons pas de clopes après avoir dégommé cet énième bout de saucisse ... Non, nous n'avons jamais eu de comptes en Suisse ...

 

Lundi matin, le temps est toujours maussade mais tient bon. Une franche grimpette plus tard et nous voilà à l’observatoire pour regarder ... les nuages d’un peu plus près. C'est aussi et surtout l’occasion de se faire payer un bon thé chaud par les gardiens ! A quasi 3000 ça fait du bien dans le gosier avant la grande descente sur Aiguilles. Celle-ci est technique, longue mais que c’est bon. Que c’est bon aussi de s'attabler devant un bon goûter. Un grand merci à Anne et Pascal pour ce moment et ces conseils avisés ! Et oui le lendemain, nous visitons un superbe vallon qui illustrerait à merveille la page Wikipedia de l'adjectif sauvage. Puis au lieu de finir sur Arvieux, nous cravachons encore 500 mètres de quasi poussage pour aller chercher le single parfait. Cerise sur le gâteau, il fait beau !

#porntracks
#porntracks
#porntracks

Mercredi, on s’envoie encore 1000 mètres en one shot pour rallier le col de Furfande. Gros pourcentages, gros effort mais quelle descente ! Le genre de descente où l’odeur sucrée du mélèze est souvent remplacée cette bonne vieille odeur de plaquette… signe incontestable que tu ne t’es pas trop arrêté sur le prix de l’immobilier dans la région. Et pourtant, tu devrais mon ami car ici, putain qu’est-ce que c’est bien ! Là, nous assistons impuissants au clash entre Les Escoyères et Bramousse.

#porntracks
#porntracks
#porntracks

Toutes les bonnes choses ont une fin, nous quittons à regret le gîte. Nous remontons la bien nommée crête des Chambrettes avec nos copines les mouches, un truc de fou quand même ! Le paysage se fait alors plus alpin et il ne reste bientôt plus qu'une top descente clôturant en beauté cette semaine … Ou pas ! Puisque tout était trop parfait, Monsieur Basto nous déniche un ultime single pas franchement porn, le genre de saloperie avec des épingles à 180° qui déversent de trois mètres. Petite piqûre de rappel (et pas que !) sur les progrès qu'il reste à faire ...

#porntracks
#porntracks

Voilà, comme le timing est aux petits oignons, l’orage éclate alors que nous partageons les dernières miettes de tabac après ce meilleur plan des Alpes ;) Et puis j’ai toujours rien trouvé de bien qui rimait avec ce Queyras. Ah ben si, une chose est sûre, on reviendra !

#porntracks

Rédigé par Fabrice

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Benj 22/09/2015 13:54

Putain ça y est, je comprends le premier paragraphe !!!
27,5 pouces, c'est trop peu !